En 2017 je vous annonçais ma démarche zéro déchet au bureau. Trois années se sont écoulées et me voilà enfin avec une belle avancée dans cette démarche qui me passionne.

Coin cuisine

Il n’y a plus de sacs poubelle dans les poubelles du bureau. Un tri draconien a été mis en place :

  • un bocal en verre fait office de poubelle pour : les déchets des repas, dosettes papier des cafés ou sachets de thé…
  • une poubelle est dédiée pour le papier, carton, pot de yaourt, plastique…
  • et la dernière est pour tout ce qui est non recyclable

Les repas du midi sont pris sur place et, avec Julie avec qui je partage le bureau, nous utilisons des lunchbox chauffantes afin de manger chaud mais surtout pour manger des plats faits maison. Bien évidemment des serviettes en tissu, gourdes et couverts en métal sont utilisés.

Toutes les liquides à jeter sont déversés dans les plantes.

Le produit nettoyant est une bouteille de savon noir et de vinaigre blanc comme à la maison. L’éponge est une éponge tawashi réalisée avec de vieux collants.

Certaines plantes du bureau ont été repiqués dans des bocaux et recouverts de tissu recyclé. Des bocaux qui auraient dû finir au recyclage verre 😉

Nous utilisons nos aspirateurs et balai brosse que nous ramenons de chez nous pour le ménage. Pas question d’investir dans ce type d’achat de par nos valeurs, mais aussi par manque de place. Mais surtout pourquoi acheter des produits à disposition chez nous et que nous n’utilisons pas tous les jours ?

Des torchons sont mis à disposition car il n’y a pas de sopalin évidemment .

La senséo a été achetée d’occasion en local et elle fonctionne très bien.

Coin bureau

  • Les pinces à papier remplacent les agrafes dans la majorité des cas.
  • Les tampons encreurs ont de l’encre bio.
  • Pour mon roll up seule la toile a été changée suite au changement de ma nouvelle charte graphique.
  • Cette même toile a été changée et donnée à une couturière pour du upcycling.
  • Le bureau est partagé avec mon amie Julie pour mutualiser un maximum les ressources. Et c’est vraiment plus sympa d’être à deux !
  • Thé en vrac bio avec bouilloire électrique.
  • Café Senséo avec dosette souple et compostable.
  • Les fournitures sont sélectionnées dans la mesure du possible sans plastique.
  • Les cartouches d’encre sont des cartouches recyclées.
  • Tous les produits recyclables sont triés et déposés en point de collecte.

Coin informatique

  • Les ordinateurs et imprimantes sont sur multiprises qui sont éteintes tous les soirs.
  • La poubelle des boites mails est vidé tous les jours tout comme les spams car le stockage de mails est extrêmement énergivore.
  • Ordinateurs et imprimantes sont programmés pour se mettre en veille automatiquement.
  • Tous les ordinateurs ont comme moteur de recherche soit lillo ou Ecosia.
  • Le serveur du site Tamporelle est localisé en France. A mes débuts le serveur était au Canada.
  • Toutes les impressions sont faites en mode « brouillon ».
  • Les archives et feuilles A4 qui doivent partir à la poubelle sont triées et réutilisées au verso pour les impressions.

Coin production

  • Réduction au maximum des emballages dans les cartons d’expédition
  • Les enveloppes à bulle sont évitées dans la mesure du possible pour les expéditions

Comme vous pouvez le voir mis bout à bout de nombreuses ressources sont économisées juste à ma petite échelle. Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. J’ai encore des actions à mener comme par exemple prendre une boîte mail plus écologique :).

Si vous aussi vous avez de belles idées n’hésitez pas à les partager en laissant un commentaire.