Tout le monde connait le sceau mais quand on en parle il y a toujours un moment d’hésitation.

Et c’est bien normal c’est un produit qui n’était plus très courant mais qui revient en force dans le monde du DIY.

C’est quoi déjà un sceau ?

C’est un grand cachet (ou matrice) sur lequel sont gravées en creux la figure, les armes ou la marque symbolique d’un État, d’un souverain, d’une communauté et dont on applique l’empreinte sur des actes ou des objets pour les authentifier, les clore d’une manière inviolable ou pour marquer la propriété.

Le cachet est fait avec une matière malléable qui est généralement de la cire que l’on a fait fondre. La cire durcit au contact du sceau en laiton.

Tout comme la pince à gaufrer, que vous connaissez bien si vous me suivez depuis un moment, le sceau est un objet qui ne doit pas être laissé entre n’importe quelles mains surtout si c’est pour authentifier des actes importants de la vie.

Mais on l’utilise à quelles occasions ?

Le sceau peut revêtir différentes fonctions :

  • pour l’authentification de documents importants comme des actes de propriété chez les notaires
  • dans l’administration pour la délivrance de documents officiels
  • pour les grandes familles qui ont des armoiries et qui désirent les mettre en valeur à travers leur correspondance
  • sur la carterie d’un mariage qui donnera une note chic et sobre
  • sur les bouchons des bouteilles de vin
  • pour cacheter des plis confidentiels afin de justifier de leur authenticité
  • et j’en oublie c’est sûr ….

Comment ça marche ?

Le sceau est personnalisé à partir d’un fichier et il sera produit à la taille de votre choix.

Il est monté sur une monture en bois qui est amovible. Cela permet de changer facilement l’embout si vous avez différents sceaux à utiliser. Et petite précision qui n’est pas des moindres c’est un produit français car le laiton qui est usiné en France et la monture en bois est du bois Français !

La finesse du cachet en cire est toujours très bluffant.

Quelle cire prendre ?

Deux choix s’offrent à vous :

En bâtonnet traditionnel : cette cire sera plus ou moins cassante et risque de se briser lors de son expédition par voie postale par exemple. C’est l’expérience qui parle et j’avoue avoir été surprise de part sa fragilité.

En bâtonnet synthétique : ce bâtonnet est plus souple, moins cher et cassera moins facilement.

Dans les deux cas vous pourrez soit utiliser un pistolet cire ou bien faire fondre la cire à l’allumette mais la manipulation devient plus compliquée. Vous risquez de brûler la cire qui deviendra noire.

Ceci dit à l’allumette c’est un moment particulier où l’on est très concentré sur l’instant présent, on est absorbé par le jeu entre la flamme et la cire…. C’est à essayer tout de même c’est assez agréable à faire.

Et son petit plus : c’est plus joli esthétiquement parlant et écologique de le faire à l’allumette qu’au pistolet chauffant qui est en plastique.

Astuce pour finir

Si vous devez faire des séries il faudra penser à refroidir votre sceau afin que la cire se fige rapidement. Gardez prêt de vous une poche fraîche qui ne craindra pas le chaud afin d’y refroidir le sceau.

J’espère que cet article vous a plu et si vous désirez plus d’informations laissez moi un commentaire.


Les Commentaires

  • Article vraiment très intéressant, même si je connaissais le principe

    • Merci pour votre retour ! C’est toujours important de savoir si j’arrive à transmettre des informations pertinentes.

Les commentaires sont verrouillés sur cet article.