Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Très à la mode, le bullet journal (ou bujo) est un outil pratique et personnalisable pour optimiser son organisation. Feutres, stickers mais aussi tampons font partie de la panoplie de la parfaite bujoteuse.

Vous avez peut-être aperçu sur Pinterest, Instagram, Youtube ou sur des blogs des exemples de bullet journal (prononcer « boulette »). Inventé par le designer new-yorkais Ryder Caroll (auteur du site bulletjournal.com), le bujo est un système d’organisation et de gestion de tâches. Il permet de réunir en un seul carnet notre agenda et les innombrables mémos que nous accumulons au quotidien. Finis la procrastination et les oublis ! Cet outil peut être très basique, mais certaines adeptes aiment y laisser libre cours à leur créativité. Des titres dignes d’œuvres d’art, des couleurs, des visuels réalisés au crayon, au sticker ou à l’aide de tampons viennent orner les bujos, selon l’inspiration de leurs auteurs. La force du bullet journal : la personnalisation sur le fond, comme sur la forme.

Comment créer son bullet journal ?

D’abord, il vous faut un carnet, ou un classeur si vous souhaitez pouvoir déplacer vos pages par la suite. Pour plus de simplicité, vous pouvez choisir un carnet disposant d’un index. Sinon, il vous faudra le créer. L’index indique le nom de chaque « entrée » (ou chapitre) ainsi que le numéro de page de celle-ci. Ensuite, vous allez créer votre planning annuel sur 4 pages (nombre à adapter selon vos souhaits). Vous le complétez en notant les événements programmés à l’avance. Ensuite, vous créez un planning mensuel de deux pages, et enfin un agenda quotidien. Les bullets sont les tâches, événements, notes ou rendez-vous que vous complétez sur votre agenda. Les notes diverses sont précédées d’un tiret, les tâches à accomplir d’un point, les rendez-vous et événements d’un petit rond. Une fois les tâches réalisées, vous les marquez d’une croix. Les tâches reportées se repèrent à l’aide du signe >. Quant à celles qui ne sont plus d’actualité, vous pouvez les rayer. Les « signifiers » permettent d’apporter des précisions et de prioriser les tâches. Une étoile signifie « méga-important », un point d’exclamation « urgent » et un œil « point de vigilance ». Vous pouvez aussi créer des collections regroupant les entrées d’un même thème (films ou livres préférées, recettes de cuisine, pays à visiter etc.).

Des contenus et un style personnalisés

Les listes possibles sur un bullet journal sont innombrables. Elles dépendent vraiment des usages de chacun : personnes rencontrées, gratitudes, invités à un événement, matériel à acheter, sujets d’articles de blog, dépenses du mois, etc. De même, la forme varie, du bullet journal le plus basique au plus créatif. Le matériel utilisé va de la boîte de feutres aux stickers (citations, sticky notes…), en passant par les tampons à messages ou les pochoirs. Certaines bujoteuses se sont par exemple inspirées des noms de mois stylisés de notre boutique.

Les adeptes du bujo l’affirment : cet outil permet de libérer son esprit des innombrables tâches et idées qui l’encombrent, et de se concentrer sur l’essentiel. Conjuguer organisation et création est en outre idéal pour stimuler sa créativité. Alors, envie d’essayer ?

stock photo, organization, composition, diy, journal, pinterest, composition-notebook, bullet-journal


Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Commentaires

  • J’utilise le bullet journal pour mon organisation et lors de mes ateliers j’aide mes clientes à personnaliser le leur en fonction de leurs besoins.
    Les tampons personnalisés permettent une mise page personnelle très facile!

Les commentaires sont verrouillés sur cet article.